Jean-Baptiste Dumora Biographie 2017-2018

  

   Soliste dès l’âge de douze ans au sein d’un chœur d’enfants, Jean-Baptiste Dumora poursuit sa formation à Vichy puis à Lyon au Conservatoire National de Région et au Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse.

   Il débute sa carrière professionnelle peu de temps après en intégrant l’Atelier Lyrique puis la troupe de l’Opéra National de Lyon. Il s'y perfectionne auprès de José Van Dam, François Le Roux, Anthony Rolfe-Johnson, Howard Crook… Entre 1991 et 1998, il aborde de nombreux rôles à Lyon, à l’Opéra-Comique, à l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille, au Festival de Verbier (Papageno dans …Une Petite Flûte Enchantée, Le Père dans Hänsel et Gretel, Moralès dans Carmen, Junius dans Le viol de Lucrèce de B. Britten, Zaretsky dans Eugène Onéguine, Ben dans Le Téléphone de Menotti, etc.) ainsi que dans des créations contemporaines (Thésée dans Dédale de Hugues Dufour, Riccardo dans La Station Thermale de Fabio Vacchi ou encore Marcel Renard dans Pinocchio de Sergio Menozzi). Il travaille sous la direction de chefs tels que Kent Nagano, John Nelson, Yuri Temirkanov, etc.

   Plus tard, il collabore avec l’ARCAL et Christian Gangneron pour Pollux dans Castor et Pollux de J-P Rameau, l’Ami dans Le Pauvre Matelot de Milhaud, Guglielmo dans Cosi Fan Tutte, rôle qu’il reprend ensuite dans une mise en scène de Michel Fau et sous la direction de Jean-François Verdier. On peut aussi l'entendre régulièrement au festival Sorru in musica en Corse dans des mises en scène d'Alain Garichot pour les rôles de Bartolo du Barbier de Séville, d'Albert de Werther ou encore le rôle titre du Falstaff de Verdi. Plus récemment il a été l'Agamemnon de La Belle Hélène à l'opéra de Rennes. Il a aussi été Gabriel dans Zazie de Matteo Franceschini au théâtre du Châtelet à Paris puis à Lecce en Italie.

   Il se produit également avec des ensembles spécialisés dans la musique baroque : Les Talens Lyriques, Les Paladins, Amarillis, Stradivaria, XVIII-21 Le Baroque Nomade, Le Concert Spirituel, Les Nouveaux Caractères, Les musiciens du Bach Collegium Japan avec lesquels il a interprété le rôle-titre de l’Orfeo de Monteverdi.

   Au concert, son répertoire inclut les Passions et Cantates de Bach, les Requiem de Mozart, Fauré, Duruflé, Brahms, La Création de Haydn ou encore L'Enfance du Christ de Berlioz.

   La musique de chambre, la mélodie et le lied sont une partie prépondérante de la vie musicale de Jean-Baptiste Dumora ; il s’est notamment produit dans les Rückert Lieder de Mahler avec l’ensemble instrumental de Basse-Normandie, dans La Bonne Chanson de Fauré avec le Quatuor Debussy. Il a été le récitant et chanteur d'un concert avec l'orchestre de l'Opéra de Reims intitulé Un conteur nommé Ravel. Il travaille également en compagnie des pianistes Bruno Robillard, Hélène Lucas, Stéphane Petitjean, Françoise Tillard et notamment Didier Puntos pour l’enregistrement de la première intégrale des mélodies d'André Messager paru chez Séléna. Plus récemment vient de sortir un disque consacré à Schubert et son Winterreise dans une version arrangée et dirigée par François Bernard pour octuor à cordes.

   

Télécharger cette biographie au format PDF.

Télécharger la photo au format JPG.

dernière M.A.J. le 10 octobre 2017

[Accueil]        [Biographie]        [Photos]        [Discographie]        [Enregistrements]        [Presse]        [Liens]